oignon-rocambole-Allium_cepa_viviparum

Les légumes perpétuels : vous connaissez ?

No votes yet.
Please wait...

Connaissez-vous les légumes perpétuels ? Oui, les légumes perpétuels existent.Vous vous demandez surement ce qu’est un légume perpétuel ?

 

Qu’est-ce qu’un légume perpétuel ?

 

Vous en avez marre de semer et de planter tous les ans les mêmes légumes et cela vous avez amené à renoncer au potager ? Mais savez-vous qu’il existe des légumes perpétuels ? En effet certaines jardineries proposent des légumes perpétuels que vous planterez facilement. Une fois planté, vous les récolterez facilement durant plusieurs années sans avoir à vous soucier d’eux (à part l’arrosage).

Si vous avez peu d’espace à prévoir dans votre potager, optez pour des légumes perpétuels, une fois plantés vous serez sûre d’en avoir d’autres l’année d’après. Toutes les plantes présentées ci-dessous sont géniales! Elles possèdent pour la plupart des vertus qui sont très peu connues. (Malheureusement nous sommes dans un monde de consommation, et l’industrie pharmaceutique en fait partie. On ne pense pas assez à la phytothérapie, je ferme la parenthèse, c’est un long débat!)

Si je peux vous donner le meilleur conseil jardinage, c’est de se procurer ses plantes! Si vous avez un petit potager, des pots ou carré potager… Vous aurez besoin de plantes perpétuelles!

13 légumes perpétuels à avoir!

  • Ail rocambole, Ail d’Espagne (Allium scorodoprasum)

ail-rocambole

L’ail rocambole est un bulbe plutôt rustique. L’ail doit être planté dans un sol léger, bien drainé et fertile, plutôt au soleil. L’ail rocambole résiste bien au froid.

La plantation s’effectue au début du printemps, en les espaçant bien, car ça fait de belles touffes! On prélève régulièrement quelques feuilles, mais il ne faut pas tailler la plante avant sa floraison, sinon elle ne va pas fleurir et l’on ne pourra pas récolter les petits aulx (pluriel d’ail, vous le saviez?) aériens. Quelques arrosages seront nécessaires et un apport de matières organiques (compost, terreau…) la deuxième année de culture, au printemps.

Attention, l’ail rocambole est une plante perpétuelle qui disparaît au début de l’été et ne repousse qu’en automne.

Tout se consomme chez cet ail, les feuilles, les bulbes (dans le sol) et les bulbilles (aériens) soient en salades, avec les soupes, les quiches ou les tartes aux herbes …

  • Poirée à cardes rouges, Bette (Beta vulgaris var. cicla)

Beta-vulgaris-var.-cicla-legume-bisanuelle

Son nom français est “Bette“. Ayant de grandes similitudes avec l’Amaranthus blitum (“Blette” en français), mais cette dernière étant très peu connue en France, le substantif “blette” est très souvent employé pour désigner la “Bette” (que l’on appelle également “Poirée”, “Jotte” ou bien encore “Joutte”. Ce n’est pas tout à fait une plante perpétuelle. C’est une plante bisannuelle souvent consommée la première année. Les fleurs et graines apparaissent la deuxième année.

Proche de la betterave rouge de son aspect, mais il n’en est pas de sa consommation. Ici, on ne consomme pas la racine, mais les feuilles et les côtes.

Les bettes à cardes sont consommables. Elles peuvent être cuisinées séparément : le limbe comme des épinards, les côtes à la béchamel, en gratin… ou ensemble.

  • épinard sauvage, Chénopode Bon-Henri (Chenopodium bonus-henricus)

épinard-sauvage-Chénopode-Bon-Henri-chenopodium-bonus-henricus

L’arroche bon-Henri, ou dit épinard, est une plante qui aime l’azote (on parle alors de plante nitrophile). Il lui faudra alors un sol riche et bien drainé pour la cultiver. Il faut tailler la plante de temps en temps pour favoriser la pousse des jeunes feuilles plus tendres.

Très rustique, elle résiste très bien au froid, on la rencontre au-delà de 2000 mètres d’altitude.

Cet épinard se cuisine crue, en salade, mais aussi cuite avec des soupes, des potages, des tartes aux herbes, des quiches, en purée, ou consommées comme des épinards. On peut laisser les feuilles quelques minutes dans l’eau bouillante salée, puis les faire revenir à la poêle avec un peu de beurre.

  • Chou perpétuel (Brassica oleracea)

chou-perpetuel

Le chou Daubenton ou chou arbustif, tellement il est imposant. Ce chou se récolte d’avril à mai. C’est en enlevant régulièrement les tiges que l’on va stimuler la plante de jeunes pousses. Tellement rentable que les agriculteurs s’en servent aussi comme plante fourragère pour le bétail.Ne croyez pas que ce chou est mauvais. C’est même le chou le plus riche en éléments minéraux et vitamine que les autres. Autrefois, on utilisait les feuilles qui étaient appliquées sur la poitrine pour soulager les affections des voies respiratoires. Le chou Daubenton est reconnu pour ses propriétés toniques et vermifuges.

Même si c’est un chou perpétuel, une vivace, prévoyez de le remplacer au bout de 3 ou 4 ans, car il n’a pas une grande durée de vie.

Il se cuisine le plus souvent cuit, au four, à l’eau ou à la vapeur et consommé en potée, avec les soupes, les gratins. Les jeunes pousses peuvent s’ajouter aux salades.

  • Crambé maritime (Crambe maritima)

chou maritime Crambe_Maritima_Estonia

Aussi appelé crambe maritime, chourbe ou chou marin est une espèce protégée dans certains départements, car devenue rare. Et pourtant il est facile de la cultiver. Il faut un sol plutôt frais et bien drainé. Elle pousse dans les sols pauvres et est très rustique (-20°c).

Toutes les parties du chou maritime sont comestibles. Les feuilles et les boutons floraux avant éclosion sont consommés crus ou cuits comme le chou et le brocoli. Bien que très ressemblant, le gout diffère de celui du chou. En Grande-Bretagne les jeunes pousses sont souvent blanchies comme les endives. Cette technique n’a pas eu de succès commercial, car les pousses ne restent pas fraiches longtemps. Plus charnues que celles du chou, les feuilles tendent à être légèrement amères au moment de la floraison. Les racines peuvent être consommées cuites et sont riches en sucre et amidon.

  • Cresson de jardin vivace (Barbarea verna)

cresson de jardin barbarea verna

Cresson de terre, le cresson de jardin ou la barbarée printanière, autant de termes pour nominé cette barbarea. C’est une plante des montagnes qui pousse encore naturellement. Très facile à cultiver ! Très riche aussi en vitamine A et C, fer et zinc.

Il se consomme cru en salade ou cuit comme les épinards. Sa saveur rappelle celle du cresson de fontaine en plus piquante.

  • Oignon rocambole : petits oignons grelots qui pendent de sa tige rigide

oignon-rocambole-Allium_cepa_viviparum

Un peu comme l’ail rocambole, les oignons rocambole sont surprenant. Facile à cultiver, rustique et résistant. Variété très intéressante pour ceux qui n’ont pas beaucoup de place au jardin. Les bulbilles aériennes produites et les oignons souterrains se consomment. L’oignon perpétuel se multiplie de lui-même, de la base du plant ou ressemé.

Toutes les parties de l’oignon rocambole se consomment, ses longues tiges et jeunes feuilles comme de la ciboulette, ses bulbilles aériennes au goût identique à l’échalote et ses oignons souterrains (attendez d’avoir plusieurs plants avant de les manger afin de continuer la culture).

  • Oseille épinard (Rumex patienta)

oseille-epinard

Je pense que c’est l’oseille la plus intéressante, puisque c’est de l’épinard perpétuel déjà et pour le goût qui est plus doux qui est moins acide que les autres oseilles. Cette plante perpétuelle est très facile à cultiver, pousse partout et à tout climat. Sauf la sécheresse par contre.Sans surprise, l’oseille épinard se cuisine comme des épinards, cuits à la vapeur.

Petit plus médicinal, ou remède de grand-mère si vous le voulez. L’oseille possède des propriétés diurétiques, digestives et laxatives en infusion. En application externe, elle traiterait les infections buccales, les plaies et les furoncles.

Sa richesse en éléments minéraux (notamment fer et potassium) et en vitamines A, B1 et C en font un aliment très intéressant. Mais en raison de sa teneur en acide oxalique, cette plante demeure déconseillée aux personnes souffrant de calculs rénaux, de goutte, d’asthme ou d’hyperactivité gastrique.

  • Pimprenelle (Sanguisorba minor)

pimprenelle-petite

Il faudrait réserver dans tous les jardins une place pour cette petite plante vivace herbacée très rustique. On en trouve même un peu partout dans les prairies. La pimprenelle fleurit en fin de printemps, des fleurs vert-rougeâtre groupées en épis. Riche en vitamine C. Elle accompagne à merveille les salades où elle apporte son délicat goût de noisette et de concombre. On peut aussi l’utiliser en vinaigrette ou mayonnaise. N’hésitez pas à la tailler régulièrement pour favoriser les jeunes pousses, plus tendres…

L’infusion de pimprenelle est prescrite pour soigner les diarrhées. Elle possède aussi des propriétés digestives et apéritives.

  • Poireau perpétuel (Allium ampeloprasum)

poireau-perpetuel

Celui qui a un petit jardin, c’est l’idéal! Cependant ce poireau perpétuel, forme des touffes denses, tellement la culture y est simple (peut-être cultivé en pot si vous le souhaitez)… Et donc le poireau est plus petit, il y a moins de blanc et les tiges plus fines. Cela n’empêche qu’il y a beaucoup de façon de cuisiner ce poireau. On va l’utiliser plus comme un condiment qu’un légume. Idéal pour aromatiser potages, bouillons, sauces, salades ou omelettes.

  • Raiponce, Campanule raiponce (campanula rapunculus)

campanule-raiponce

En regardant la photo, vous vous dites bien sûr, je connais! Et oui avant d’être dans nos massifs, la campanule raiponce était un légume. On en trouve facilement  (en tout cas dans le nord). Donc facile à cultiver !

Tout se consomme chez cette plante, les fleurs pour les salades, les jeunes pousses cuites et consommées en légumes ou en soupes, en quiches. Les feuilles crues s’ajoutent aussi aux salades et enfin les racines arrachées à l’automne, dès la première année de culture se consomment comme des carottes.

On l’utilisait autrefois pour soigner les angines et les conjonctivites. La campanule raiponce possède des propriétés digestives, apéritives, vulnéraires.

  • Rhubarbe (Rheum rhaponticum)

rhubarbe-rheum-perpetuel

Je pense que tout le monde doit connaitre la rhubarbe. Plante qui pousse facilement chez nous (Nord), due à l’humidité surement. Plus on coupe, plus il y a de feuilles. Il faut veiller à les couper avant qu’elles ne deviennent trop grosses sinon c’est très acide et fort filamenteux. On ne consomme que les côtes. La rhubarbe est consommée en compote, confiture, tarte…

Cette plante perpétuelle est un excellent laxatif. La rhubarbe est riche en fibres, contient du potassium, du calcium et des vitamines.

  • Roquette vivace (Diploataxis tenuifolia)

roquette-vivace

Attention, c’est une roquette vivace. Elle ne ressemble pas à la commune, qui est annuelle, mais se consomme de la même façon. Cette variante présente un gout plus prononcé et plus piquant… Il faut faire attention à récolter que les jeunes feuilles pour qu’elles aient meilleur gout et plus de tendresse.

No votes yet.
Please wait...

Auteur de l’article : Le canard jardiné

Paysagiste de métier et passionné de nouvelles technologies, je souhaite vous faire partager cette passion. Parce-que demain sera composé de robots et toutes autres objets innovant, nous devons savoir à quoi ressemblera le jardin de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *