Ce qu’il faut savoir sur les Jardins Japonais & Jardins ZEN

Nous avons tendances à croire qu’il n’existe qu’un seul style de jardin japonais, cependant les jardins japonais ont aussi une histoire. Avec le temps, des styles sont apparues avec des approches différentes : certains jardins japonais sont conçu sur des rituels traditionnels, d’autres plus spirituelles. En revanche ils partagent des caractéristiques essentielles : l’asymétrie, l’harmonie du minéral et végétal, la précision des éléments et leur symbolique, et un retour à la nature. Voyons ensemble ses différentes caractéristiques et essayons de comprendre ce qui fait la réussite des jardins japonais. Pour appuyer l’article, je vous donnerai quelques adresses pour contempler ces beaux jardins japonais en France (Paris, Toulouse, Nantes…) et dans le Monde.

 

L’histoire des Jardins Japonais

Avant-tout, un peu d’histoire pour comprendre les jardins japonais. Nous n’allons pas tout revoir l’histoire du Japon et de ses jardins (au quel cas, je vous renvois sur Wikipédia, très intéressant!). Seulement les grandes lignes. Au Japon, les multiples religions et croyances jouent un rôle essentiel dans la conception de ces merveilleux jardins.

Déjà depuis l’antiquité, en -300, les jardins japonais présentaient des symboliques forte avec des arbres, des rochers… Nous sommes à la période du shintoïsme (religion), des sanctuaires et monuments religieux sont crées avec des jardins de sable et graviers pour délimiter un espace sacré…

Ensuite, vient le bouddhisme, en 530, les jardins prennent une plus grande ampleur. On voit apparaitre des “jardins-rivière”, bordés de rochers de pierre. Ce sont des jardins harmonieux très liés à la nature. Le bouddhisme, va appuyer le côté “jardin zen”.

Voila un peu le point de démarrage des jardins japonais, par la suite l’architecture prendra place, ainsi que l’importance de l’espace et de la disposition des éléments. A chaque fois dans le but de créer des jardins d’agrément, zen et plus souvent de contemplation.

Aujourd’hui les nouveaux jardins japonais créés sont différent. La population s’est agrandit et l’espace pour les jardins sont rétrécies. Bétons et plastiques (imitation des rochers par exemple) sont utilisé. Les architectes paysagistes japonais mixent avec aisance les règles du jardin japonais et ses symboliques avec les caractéristiques du jardin moderne contemporain

 

En fait, il existe plusieurs styles de jardins japonais ! Les 3 types les plus connues :

 

  • Le style shizen fūkeishiki ou tsukiyama : le jardin miniature.

Ces jardins représentent la nature en miniature. On y trouve des collines, de l’eau, un pont ou deux, une végétation placés avec minutie. Et des éléments architecturaux, par exemple, une véranda peut être un point de vue du jardin ou on pourra contempler le shakkei et d’autres scènes du jardin

Le shakkei, « paysages empruntés ». C’est une technique japonaise utilisée pour donner l’impression d’un jardin aux dimensions infinies

  • Le style Chaniwa, ou jardin de thé : un naturel travaillé.

Encore une fois, le Chaniwa est un jardin japonais où la rigueur est maître. Ce sont ses jardins qui possèdent des pierres et rochers disposés en général dans la mousse, de façon à créer une allée jusqu’au salon de thé. Cette allée appelle forcément l’utilisateur à la paix et à la méditation avant de rentrer dan le salon de thé. Bien souvent un deuxième jardin est présent à l’intérieur du salon.

  • Le jardin sec, ou karesansui : le jardin japonais zen par excellence.

Je ne sais pas s’il est nécessaire de présenter ce type de jardin. C’est certainement le plus connu des jardins japonais. Ce sont des jardins réputés ZEN où la ballade ne se fait pas autrement que mentalement. Très peu de choses dans ce jardin zen. 1 Caractéristique commune de base : de grandes surfaces de cailloux ou gravier qui symbolise l’eau. Des vagues peuvent être imités sur le gravier. 1 gros caillou et quelques plantes (type pin noir, mousses, érable et fougéres). Rien de bien compliquer mais des symboliques encore fortes.

 

Les 6 symboles du jardin japonais

Ces jardins possèdent beaucoup de symboliques, liés à son histoire, le contexte économique et religieux présent à sa création. Cependant, comme nous l’avons vu, différents styles s’en dégagent et on peux donner quelques symbolique bien connu des jardins japonais.

  • Les plantes du jardin japonais

Toujours plantés avec minutie, chaque arbre et arbuste à sa place (haie pour créer un espace clos, travail de perspective, point focal, couleur…). On prendra soin de planter les arbres de biais (comme dans la nature), utilisé des caducs au feuillage très coloré, les persistants sont plantés serrés et taillés pour préserver leur structure.

Les plantes connues sont : le lotus sacré (symbolique religieuse : progression spirituelle de l’homme, du sommeil vers l’éveil), le pin (symbole de longévité), l’érable (la couleur), cerisier, camélia, azalée, rhododendron, les gingko, les bambous….

On trouvera des parterres de fleurs dans les jardin japonais contemporain plutôt.

  • Les bassins et pièces d’eau

L’eau est présente dans les étangs, surfaces réfléchissantes, ou dans des décors plus petits. L’eau est très vénérés chez les japonais. Et plusieurs symboliques y sont appropriés. Selon la tradition bouddhiste, l’eau est symbole de purification et pureté.  On peut trouver des jardins où est présent des cours d’eau qui cette fois représente la vie.

Ensuite sur certains étangs, on y trouve souvent des ponts. Les plus simples sont une succession de pierres de gué, les plus élaborés sont sculptés en bois (parfois peint) ou en pierre.

On trouve souvent des carpes Koï utilisés pour leurs couleurs et  limiter les algues.

En revanche, il n’y a pas de fontaines mais des cours d’eau, ce qui est beaucoup plus naturel. Les fontaines sont apparue avec les jardins japonais moderne contemporain.

  • Les décorations du jardin japonais

Par exemple, le chemin du salon de thé est souvent ponctués de lanternes de pierres, de bassins et de bouddha. Ces statues sont faites  de pierres ou de bronze.

  • Graviers et pierres

Du gravier, image de l’eau, comme expliqué ci-dessus. Des petites vagues sont faites pour imiter les vagues de l’océan. Le sens des traits a une importance, les traits droit par exemple créent de la rigueur.

Les rochers symbolisent parfois une île, une montagne, un bateaux ou encore des animaux. Le plus grand soin est apporté à leur disposition et à leur orientation.

  • La palissade en bambou

Pour les clôtures et les portails, qui servent de limites, d’écrans et définissent les vues. On emploie des cannes de bambou fixées par des nœuds élaborés.

  • Les chemins

Ils peuvent être en gravier et plutôt étroit pour circuler à travers arbres et arbustes.

Les chemins de pierres ou “chemin de rosée” sont aussi très connues pour aller jusqu’au salon de thé.

Enfin tout le monde connait les pas japonais, qui sont des pierres posés sur le sol pour circuler plus facilement dans un gazon ou encore des massifs.

 

Lieu de visite de jardin japonais

Et si ce #weekend on allait se relaxer dans un #jardin japonais?  Click To Tweet

Si vous êtes fan de jardin et voyageur, je vous donne ces adresse ou il est possible de visiter des jardins japonais d’exception et magnifique. En France, Pour l’avoir visiter, je vous recommande ces deux adresses proches de Paris :

  • Parc de l’amitié, Rueil-Malmaison, Hauts de Seine – Jardin ZEN et japonais dans un très joli parc sur Paris
  • Jardins ALBERT KAHN, Boulogne-Billancourt, Hauts de Seine – Jardin Japonais réaménagé en 90 par Fumiaki Takano.

Ensuite sur le Web ,j’ai trouver des autres jardins qui m’ont l’air sympa à découvrir :

Jardins japonais en France :

  • Parc et jardin — Ile de Versailles — Nantes – île artificielle de 1,7 hectare, créée en 1831, rénové en 1983.
  • Jardin japonais de Toulouse – Parc classé Jardin remarquable !
  • Jardin zen d’Erik Borja  – Beaumont-Monteux (Drôme) – Beaucoup d’ambiances et style différents qui ont l’air top !
  • Parc oriental de Maulévrier – Maulévrier (Maine-et-Loire) – Le plus grand jardin japonais d’Europe ! 29 Hectares !!!

Jardins japonais en Belgique :

  • Jardin japonais de Hasselt – Parc de 2,5 ha en collaboration avec une ville japonaise

Ailleurs dans le monde :

  • Jardin japonais de Buenos Aires – Argentine
  • le “Japanese Tea Garden” – San francisco

Encore un super article écrit par le canard jardiné.

Post Author: Le canard jardiné

Paysagiste de métier et passionné de nouvelles technologies, je souhaite vous faire partager cette passion. Parce-que demain sera composé de robots et toutes autres objets innovant, nous devons savoir à quoi ressemblera le jardin de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *